Henri Hierolz, astronome amateur, n’a pas oublié le Le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune. La mémoire est intacte, les souvenirs bien vivaces. « Pour moi, c’est comme si cela s’était passé hier », sourit Henri Hierolz.

« Je me rappelle les images en noir et blanc. J’avais regardé la diffusion de cet événement chez un restaurateur du village, rue de la Forêt. La télévision était allumée, j’étais resté bloqué devant. C’était fascinant. »

Il y a cinquante ans, l’événement fut perçu comme une véritable « prouesse technologique ». « On se doutait que cela allait arriver, c’était écrit, mais on ne savait pas quand, dit encore Henri Hierolz. Les gens qui suivaient l’astronomie de loin ne se rendaient pas bien compte de l’exploit qui venait d’être réalisé. »

Cette passion de l’astronomie, Henri Hierolz la cultive depuis ses onze ans. « Je suis amoureux de la Lune parce que cela ramène à l’enfance », souligne le bénévole des Sentiers plaisir, proposés par l’office de tourisme de la Vallée de la Bruche.

« La Lune, c’est un astre de prédilection, révèle Henri Hierolz. En tant qu’astronome amateur, c’est le premier astre qu’on regarde car c’est le plus facile à pointer et à suivre. Le soleil, c’est autre chose, ça demande plus de travail… Encore aujourd’hui, je regarde la Lune autant que je peux, je ne m’en lasse pas. »

(D’après DNA-TP 18.07.2019)

Catégories : Portraits

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × = 20

*