Quelques membres du Conseil Municipal de Russ ainsi que Mr POIREL, adjoint au Maire de la commune de Wisches, se sont rendus à l’exploitation agricole de Mr Jacques BIERSOHN afin d’échanger sur les problématiques que les exploitants rencontrent actuellement quant à la recrudescence des dégâts de sangliers. En effet, les indemnisations des dommages causés par ces mammifères forestiers, le manque de fourrage qui va se faire ressentir, les estimations qui ne couvrent pas la remise en état des prairies, la gestion des lots de chasse, sont autant de sujets qui préoccupent.

Le secteur de la Vallée de la Bruche est impacté par de nombreux dégâts de sangliers dans les prairies de nos exploitants agricoles. Phénomène qui est constaté ces dernières années par le « Fond d’Indemnisations des Dégâts de Sangliers » qui note de ce fait, une augmentation des aides apportées aux agriculteurs.

Paradoxalement, les secteurs de culture de maïs ont vu eux, leurs dégâts diminuer.

Pour rappel, les particuliers qui subissent également de nombreuses détériorations de leurs espaces verts ne sont eux, malheureusement, pas indemnisés.

Sur Russ, pas moins de 8,30 hectares ont été touchés cette année lors d’une 1ère estimation effectuée par le FIDS67, mais une seconde estimation devrait être réalisée car l’épisode pluvieux de ces dernières semaines a fait revenir les prédateurs dans les prairies et les propriétés privées créant de nouveaux dommages.

La commune de Wisches n’est quasiment pas impactée par les dégâts mais les mammifères traversent régulièrement la RD1420 pour se diriger vers les prairies de Russ causant des collisions avec des véhicules en circulation.

Heureusement que pour le moment nous n’avons pas d’accidents graves à déplorer.

Russ compte 5 exploitants sur l’ensemble de son ban communal.

Un manque de fourrage va se faire ressentir et ne manque pas d’inquiéter les éleveurs de bétail qui seront dans l’obligation, ces prochains mois, d’acheter de la nourriture dans d’autres régions pour pallier à cette pénurie.

Comment remédier à ces différents problèmes ?

Sensibiliser les chasseurs et leur donner les moyens de gérer au mieux leurs actions de chasse sur leur lot.

Augmenter leurs sorties de nuit et leurs battues en concertation avec les services de la DDT, de la Préfecture, du Lieutenant de Louveterie afin de réduire la population de ces nuisibles.

En ce qui concerne Russ, avec le soutien de nos voisins de Wisches, une réunion de la Commission Consultative de la Chasse Communale, composée du Lieutenant de Louveterie, des locataires de chasse, de l’ONF, de la DDT et des élus, sera programmée dans les semaines à venir.

Si aucune solution n’est trouvée, une battue administrative sera envisagée impliquant la fermeture temporaire de la RD1420, entre les 2 ronds-points, afin de pouvoir intervenir sur le ban communal de Russ et de Wisches.

Le sujet de l’emplacement des postes d’agrainage pourra également être abordé ainsi que l’installation de protections électriques le long de la RD1420.

Les terres laissées en friche constituent des refuges idéaux pour les sangliers qui sont, par le manque d’entretien de certaines parcelles, difficiles à déloger.

Les prix bas de la viande de sanglier n’incitent pas à éradiquer le phénomène d’autant que nous pouvons observer que la reproduction de cette espèce de nuisibles est de 3 portées sur 2 années lors de saisons tempérées.

Le sujet est vaste et complexe mais avec une détermination des différents acteurs nous devrions voir des résultats afin que nos exploitants agricoles et nos propriétaires privés n’aient plus à subir de tels désagréments.

Marc Girold

Pour info :

  • Russ : 8,30 ha
  • Grendelbruch : 22,4 ha
  • Saales 10 ha
  • Ranrupt : 21,40 ha
  • Wisches : 0,12 ha
Catégories : Informations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 3 = 3

*