↑ Revenir à Découvrir

Imprimer ce Page

La Marbrière

La Marbrière était autrefois une carrière de marbre, d’où son nom, et son marbre était réputé pour sa grande qualité et sa beauté.

C’est une société vosgienne qui entreprit l’exploitation de la marbrière vers 1834. Puis, après 1841, c’est un particulier qui prit la relève jusqu’en 1845. L’exploitation fut ensuite abandonnée, pour être reprise, semble-t-il, pendant la période allemande entre 1880 et 1918.

L’extraction des blocs de marbre se faisait avec les moyens de l’époque, tels que barre à mine, treuils, etc, … Pendant la période allemande, les blocs sciés au câble et au sable étaient chargés sur un chariot plat tracté par des boeufs, puis acheminés jusqu’à la gare de Wisches-Hersbach par le chemin dit de « Nounotes ». Enfin, une grue embarquait les pierres dans des wagons de marchandises.

En 1949-1950 subsistaient encore quelques blocs de marbre, qui pour raison inconnue, furent dynamités et emportés. Jusqu’en 1968, on pouvait encore voir un ensemble taillé appelé la « Table des Gaulois », composé d’un bloc principal et de deux autres plus petits. Ce bloc ne fut pas dynamité, mais emmené dans une autre localité alsacienne, qui avait sans doute jugé nécessaire d’en faire l’acquisition. A noter, qu’entre autres, proviennent de cette carrière les marches du banc de communion et l’autel de l’église de Russ, les quatre piliers du hall d’entrée de la préfecture de Strasbourg, ainsi que le mémorial Jules Ferry de Saint-Dié.  Selon le cadastre de 1838, le chemin menant à la carrière se situait entre les lieux dits  « la Grande Trabenheit » et « la Petite Trabenheit », aujourd’hui l’actuelle rue de la Croisette.

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-russ.fr/decouvrir/la-marbriere/