↑ Revenir à Découvrir

Imprimer ce Page

Histoire de Russ

L’origine du nom de Russ est incertaine. La première mention de la localité date du Moyen Age, en 1306. Elle provient de l’Evêché de Strasbourg qui mentionne deux localités, OBERRUSS et NIEDERRUSS. Le nom d’ensemble serait RUGI ou NUZI, ce qui signifie pour le premier « ruisseau »  et pour le deuxième « campagne », noms qui sont peut être d’origine celtique.

Ces deux localités se trouvaient en dehors de l’emplacement actuel de la commune, aux lieux dits Jardin Batlo, Fontaine du Benz et Basse du Gros Colas, endroits situés en pleine forêt.

 Peut être à l’époque gallo-romaine existait-il déjà une petite tribu au lieu dit Fontaine du Penz. Elle aurait subsisté jusqu’au 5ème siècle. Plus tard, au Moyen Age, apparait une petite localité au lieu dit Jardin Batlo, nommée à priori OBERRUSS, qui aurait existé jusqu’au début du 15ème siècle, abandonnée suite à un état d’extrême pauvreté.

La seconde localité nommée NIEDERRUSS aurait été active jusqu’en 1633, en pleine guerre de Trente ans, pendant laquelle les troupes suédoises ravagèrent le village, dont subsiste le nom « la place brûlée ».

Avant la guerre de Trente ans, le village de Russ comptait 42 familles, dont 12 seulement survécurent après l’invasion suédoise. En 1760, on comptait à nouveau 72 familles.

En 1666, Russ faisait partie du baillage épiscopal de Schirmeck, et en 1761 formait une paroisse propre. A noter que l’église, qui était plutôt une grosse chapelle avec un clocher central, se trouvait à l’emplacement même du cimetière. Elle pouvait contenir environ 50 personnes. Dès 1540, cette église était mentionnée, alors que le village de Russ s’appelait RUOSE, en expression allemande. En français ou latin, le nom au fil des siècles fut : RUGI ou RUZI, puis RIG ou RIZ, et sans doute RUSS à partir de la révolution de 1789.

Oberruss et Niederruss étaient groupés autour d’un cloître et d’un moulin. Vers 1800, des habitants de Russ auraient encore observé des ruines dans la forêt, ainsi que les restes du moulin dont le canal subsista encore longtemps après. Il semble que certaines maisons construites à l’époque, le furent avec des pierres provenant de ces ruines.

Oberruss se trouvait près du hameau de Muckenbach. On y remarque un ruisseau et des résurgences d’eau. Un chemin est empierré, un peu comme à l’époque romaine. Un peu plus vers l’aval, on remarque un mur de pierre qui semble délimiter les pâturages des habitations. De nombreux entassements de pierres encore visibles, semblent indiquer l’emplacement des maisons. Il se peut qu’une carrière à ciel ouvert soit à l’origine de l’implantation de ces maisons.

Niederruss se situait au cours le plus haut du ruisseau qui traverse le village du sud-est au nord-ouest. On y remarque encore des pierres le long d’un pré dit du Garde Forestier, ainsi que des tertres en escalier semblant indiquer l’emplacement d’habitations. Au 19ème siècle, cet endroit fut occupé par des charbonniers qui y travaillaient.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-russ.fr/decouvrir/histoire-de-russ/